Plateformisation du secteur des services à la personne, sans alliance point de salut !

Le secteur des services à la personne est, à son tour, bousculé par l’émergence de plateformes numériques. Ces dernières séduisent les consommateurs par la rapidité et la simplicité de leurs services. Pour autant leur modèle, fondé sur le recours à des indépendants, n’est pas forcément le plus adapté au secteur des services à la personne. Les entreprises historiques, de leur côté, affichent un retard certain dans la qualité de la relation client mais ont d’autres atouts à faire valoir : un personnel salarié stable et bien formé, la proximité… Et si la solution résidait dans la convergence des deux modèles ?

Bonne lecture !
Karim Abichat &  Didier Humbert
Co-fondateurs d’Ogust

Sommaire

I. Les acteurs en présence : entreprises vs plateformes numériques

II. Un phénomène qui touche tous les secteurs d’activité

III. Le risque pour les entreprises de services à la personne

IV. Les plateformes surfent sur l’expansion des petits boulots

  • Pourquoi les acteurs historiques des SAP méritent d’être défendus ?
  • Quelle est réellement l’activité des plateformes ? Intermédiaires ou
    opérateurs de services ?
  • Plateformes et sociétés de services, des modèles conciliables ?

V. Imaginer de nouvelles coopérations, voire de nouveaux modèles pour défendre les entreprises de SAP